Les Squats Sont-Ils Bons Pour Les Coureurs?

Malgré les recherches scientifiques montrant les avantages de l’entraînement en force pour la course à pied, beaucoup débattent et comprennent mal comment et pourquoi il y a un effet positif. Ce n’est que récemment que quelqu’un a commenté sur notre page de médias sociaux que “les squats ne se transfèrent pas vraiment à la course”. Aucune autre explication ou offre de preuves, peut-être juste une opinion de personne? La croyance quant à savoir si quelque chose fonctionne ou non n’est souvent pas fondée sur un examen objectif des sujets étudiés. Tout le domaine de la science de la performance sportive s’efforce de rendre les gens meilleurs dans le sport. L’idée est que si quelque chose se révèle vrai dans de nombreux scénarios différents, nous pouvons utiliser ces informations à notre avantage et apprendre de la science.

Ignorant les préjugés personnels, examinons ce qu’est le squat et ce qu’il fait pour comprendre pourquoi il peut nous aider à courir plus vite et plus longtemps.

Le squat

Les squats chargés sont fréquemment utilisés pour améliorer la force du corps entier, mais ils sont principalement un exercice pour les jambes. La façon dont ils sont exécutés et programmés influencera largement leur efficacité.

Fait correctement, le squat est un mouvement assis à debout (décrit anatomiquement comme une triple flexion suivie d’une triple extension). À la base, nous plions et redressons les jambes simultanément dans une position symétrique de la largeur des hanches contre la résistance de la gravité (au moins).

goblet squat

goblet squat

Nous pouvons ajouter une charge externe (comme Marc l’a fait ci-dessus et comme vous pouvez le voir, il s’amuse bien!), nous pouvons ralentir des parties du mouvement vers le bas, accélérer des parties du mouvement vers le haut, faire une pause à certaines positions ou même le faire si vite que nous laissons le sol en haut.

Cela ne ressemble pas beaucoup à la course au début. Mais ne sautez pas encore aux conclusions

Pourquoi serait-il transféré à la course à pied?

L’action de la course est l’endroit où une jambe propulse le corps vers l’avant à la fois, en, vous l’aurez deviné, en fléchissant et en s’étendant au niveau du genou, de la hanche et de la cheville (tripletriple). Nous le faisons contre la gravité et nous essayons de le faire rapidement et plusieurs, plusieurs fois. La quantité de force que vous pouvez absorber et renvoyer a un impact direct sur votre vitesse de course et votre efficacité à le faire influence directement votre endurance.

En science du sport, nous pouvons classer les aspects des exercices basés sur la gymnastique qui correspondent aux actions sportives en fonction de leur “CORRESPONDANCE DYNAMIQUE”. En d’autres termes, l’exercice a-t-il quelque chose qui correspond à ce dont nous avons besoin et nous donne-t-il un transfert vers notre sport. L’accroupissement a au moins une zone de correspondance dynamique – les actions conjointes et les muscles utilisés sont les mêmes que ceux utilisés pendant la course.

Cela signifie qu’il y a au moins une certaine influence de l’accroupissement sur la course. Mais combien et à quel moment ce transfert commence-t-il et se termine-t-il?

park runner

park runner

Preuves

Les squats ont été utilisés dans de nombreuses études, tous montrant des performances de course améliorées (énumérées ci-dessous). La plupart des études utilisaient des squats lourds qui ne permettaient que très peu de répétitions (pensez à 4-6 répétitions avec un poids suffisamment lourd). Les études ont duré de 6 à 12 semaines et les programmes de musculation ont progressé à mesure que la force augmentait chez les sujets.

TOUS ont montré des performances de course améliorées sur une variété de courses de moyenne à longue distance.

Il est important de noter qu’il s’agissait de coureurs, qui effectuaient des squats 1 à 2 fois par semaine dans le cadre d’un programme de force structuré et progressif. Pas les haltérophiles qui ont ensuite couru un peu. L’entraînement à la course à pied était toujours la priorité, mais les sujets du test ont toujours dépassé les groupes témoins qui ne couraient que.

Si vous ne voulez pas vous accroupir, personne ne va faire le tour de votre maison et vous forcer à la pointe du fusil. Mais n’interprétez pas mal l’histoire anecdotique étrange de quelqu’un qui ne s’est pas accroupi correctement, ou dans le cadre d’un programme défectueux, pour des squats n’ayant pas d’avantage sur les performances de course. Il est également important de noter que les squats n’étaient pas la seule chose démontrée pour améliorer la course. Ils sont tout simplement un outil très efficace dans une boîte à outils beaucoup plus grande.

Berryman, N., Mujika, I., Arvisais, D., Roubeix, M., Binet, C., &Bosquet, L. (2018). Entraînement en force pour les performances à moyenne et longue distance: une méta-analyse. Journal international de physiologie du sport et de la performance, 13 (1), 57-64.

Blagrove, R. C., Howatson, G., &Hayes, P. R. (2018). Effets de l’entraînement en force sur les déterminants physiologiques des performances de course de moyenne et longue distance: une revue systématique. Médecine du sport, 48 (5), 1117-1149.

Storen, O., Helgerud, J. A. N., Stoa, E. M., &Hoff, J. A. N. (2008). L’entraînement en force maximal améliore l’économie de course chez les coureurs de distance. Médecine et science dans le sport et l’exercice, 40 (6), 1087.

Millet, G, Jaouen, B, Borrani, F et Candau, R. Effets de l’endurance et de la formation concurrentes à la croissance de l’économie et de la cinétique V_o2. Med Sci Sports Exerc 34: 1351-1359, 2002.

Yamamoto, L. M., Lopez, R. M., Klau, J. F., Casa, D. J., Kraemer, W. J., &Maresh, C. M. (2008). The effects of resistance training on endurance distance running performance among highly trained runners: a systematic review. Le Journal de la force & Recherche sur le conditionnement, 22 (6), 2036-2044.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.