Journée de l’égalité des femmes

La Journée de l’égalité des femmes, le 26 août, commémore les luttes des femmes pour se faire entendre, en tant que ferventes militantes qui ont obtenu le droit de vote légal. Aussi, connu sous le nom de suffrage des femmes, le 19e amendement à la Constitution des États-Unis, garantit à toutes les femmes américaines le droit de vote. L’amendement a changé la loi fédérale et le visage de l’électorat américain pour toujours. Les femmes ont obtenu la reconnaissance juridique en tant que citoyennes égales en vertu du 19e amendement. Alors que les femmes de certains États pouvaient déjà voter avant 1920, les femmes de certains États — en particulier celles de couleur — ont été empêchées de voter après la ratification.

De plus, le droit de vote des femmes amérindiennes n’a été reconnu qu’en 1924. Pour les femmes sino-américaines, c’était en 1943, et pour les femmes japonaises et autres américaines d’origine asiatique, c’était en 1952.

Alors que les femmes afro-américaines étaient très actives dans le mouvement pour le suffrage féminin du début du 19e siècle, elles sont restées interdites de vote pendant des décennies après leurs homologues blanches. Ce n’est qu’après l’adoption de la Loi sur le droit de vote en 1965 que les femmes afro-américaines ont obtenu le droit de vote.

La Journée de l’égalité des femmes nous donne l’occasion de réfléchir à la lutte continue pour l’égalité sur le lieu de travail et au rôle des femmes dans notre vie publique. Les femmes de la fonction publique et du gouvernement ont longtemps servi ce pays en s’efforçant de lever les obstacles, d’appliquer les lois, de mettre en œuvre de nouvelles idées et de changer les attitudes des gens.

Aujourd’hui, on nous rappelle que nous avons tous la possibilité — et la responsabilité — de créer une société qui donne une voix égale aux hommes et aux femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.