Dextrométhorphane + guaifénésine

Mécanisme d’actionextrométhorphane + guaifénésine

Association antitussive et expectorante.

Indications Thérapeutiquesdextrométhorphane + guaifénésine

Soulagement de la toux et pour faciliter l’expulsion de l’excès de mucus et de mucosités dans les rhumes et les flus chez les adultes et les enfants>=6 ans.

Posologieextrométhorphane + guaifénésine

Par voie orale. Bromhydrate de dextrométhorphane / guaifénésine. Adultes et adolescents > 12 ans: 10 mg / 100 mg – 20 mg / 200 mg / 4-6 h, max. 120 mg / 1 200 mg / jour. Enfants de 6 à 12 ans: 5 mg / 50 mg – 10 mg / 100 mg / 4-6 h, max. 60 mg / 600 mg / jour. H. I. : réduire la dose ½.

Mode d’administrationextrométhorphane + guaifénésine

Voie orale. Buvez un verre d’eau après chaque dose et beaucoup de liquides tout au long de la journée. Ne pas prendre avec du jus de pamplemousse ou d’orange amère ou des boissons alcoolisées.

Contre-indicationsdextrométhorphane + guaifénésine

Hypersensibilité aux composants; toux asthmatique; toux accompagnée d’une expectoration excessive; insuf. respiratoire; traitement concomitant ou SEM-2 avec IMAO, ISRS, bupropion, linézolide, procarbazine et sélégiline; enfants < 2 ans.

Avertissements et Précaucionsdextrométorfano + guaifénésine

ne pas administrer à un enfant à <6 ans, patients sous sédation, affaiblis ou alités ou en cas de toux persistante ou chronique, comme due au tabac; ajuster la dose en H.I.; éviter chez les patients atteints de dermatite atopique; cas signalés de consommation excessive de et de dépendance à dextrométhorphane; prudence dans: adolescents, jeunes adultes, patients ayant des antécédents d’abus de drogues ou de substances psychoactives, métaboliseurs pauvres du CYP2D6 et co-traités avec des inhibiteurs du CYP2D6 (surveiller et ajuster la dose); risque de syndrome sérotoninergique co-traité avec des ISRS, des IMAO et des inhibiteurs du CYP2D6; risque d’effets indésirables graves chez les enfants en cas de surdosage, y compris des troubles neurologiques.

Régurgitation Hépatiquedextrométhorphane + guaifénésine

Attention, réduire la dose ½.

Interaccionsdextrométorfano + guaifénésine

Concentration de dextrométhorphane augmentée par: célécoxib, parécoxib, valdécoxib; inhibiteurs du CYP2D6 (fluoxétine, paroxétine, quinidine, terbinafine, amiodarone, flécaïnide, propafénone, sertraline, bupropion, méthadone, cinacalcet, halopéridol , perfénazine et thioridazine), surveillent et ajustent la dose.
Risque de syndrome sérotoninergique avec: inhibiteurs du CYP2D6 et des IMAO (moclobémide, tranylcypromine), ISRS (fluoxétine, paroxétine), médicaments sérotoninergiques (bupropion), autres médicaments IMAO (procarbazine, sélégiline, linézolide). Éviter l’association et ne pas administrer avant 14 jours après l’arrêt du traitement.
Potentialisation des effets dépresseurs avec: dépresseurs du SNC (y compris psychotropes, antihistaminiques, antiparkisoniens).
Risque d’obstruction pulmonaire avec: expectorants et mucolytiques.
Ne pas utiliser avec: de l’alcool, du pamplemousse ou du jus d’orange amère.
Laboratoire: interférences avec la couleur dans les déterminations de C.a. d’urine. vanilmandelic et ac. acide 5-hydroxyindolacétique, car il peut faussement augmenter la couleur lorsque le réactif nitrosonaphtol est utilisé (arrêter le traitement 48 h avant).

Grossessedextrométhorphane + guaifénésine

Il n’existe pas ou peu de données sur l’utilisation du dextrométhorphane et de la guaifénésine chez la femme enceinte. Les études chez l’animal sont insuffisantes en termes de toxicité pour la reproduction. Par mesure de précaution, il est préférable d’éviter l’utilisation de ce médicament pendant la grossesse.

Lactancedextrométhorphane + guaifénésine

Les informations sur l’excrétion de dextrométhorphane et de guaifénésine/métabolites dans le lait maternel sont insuffisantes.

Effets sur la capacité de Conduitextrométhorphane + guaifénésine

Une diminution de la capacité de réaction ou une somnolence légère et des vertiges peuvent rarement survenir pendant le traitement par des médicaments contenant du dextrométhorphane et doivent être pris en compte lors de la conduite et de l’utilisation de machines.

Réactions indésirables Dextrométhorphane + guaifénésine

Somnolence, vertiges, vertiges, maux de tête, confusion mentale; constipation nausées, vomissements, inconfort gastro-intestinal; urticaire, éruption cutanée.

Surdosantextrométhorphane + guaifénésine

Administrer de la naloxone IV en cas de dépression respiratoire et des benzodiazépines IV ou rectales avec convulsions.

Vidal VademecumSource: Le contenu de cette monographie de la substance active selon la classification ATC a été rédigé en tenant compte des informations cliniques de tous les médicaments autorisés et commercialisés en Espagne classés dans le code ATC. Pour connaître en détail les informations autorisées par l’AEMPS pour chaque médicament, vous devez consulter la Fiche technique correspondante autorisée par l’AEMPS.

Monographies Substance active: 26/03/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.