Aliments indigènes de l’hémisphère occidental

Camas bleus

Camassia quamash

Par Jeremy Trombley

Ces tubercules de la famille des lys étaient un aliment de base de nombreuses communautés autochtones du nord des États-Unis. Il est important de noter, cependant, que les bulbes ressemblent à ceux de leurs proches parents les Camas de la mort, qui, comme son nom l’indique, sont extrêmement toxiques. Afin d’assurer une identification correcte, les bulbes sont mieux récoltés lorsque la plante est en fleurs.

Description

Le camas bleu, également connu sous le nom de grand camas, camas doux et camas comestibles, est une plante vivace qui pousse à partir de gros bulbes. Les fleurs sont groupées, fleurissent à la fin du printemps et sont bleu vif. La plante se trouve dans les prairies du Nord-ouest des États-Unis et du sud du Canada.

Utilisations alimentaires

Le camas est un aliment de base de nombreux groupes autochtones de sa région natale et a souvent été échangé avec des groupes en dehors de cette région. Les bulbes étaient généralement récoltés avec un bâton et consommés rapidement, car ils ne se conservaient pas très longtemps. Pour préparer les bulbes, ils étaient généralement cuits à la vapeur dans des fosses.

Certains groupes autochtones cultivaient des parcelles de camas, qui appartenaient à des individus et se transmettaient de génération en génération. Les parcelles étaient débarrassées des pierres, des broussailles et des plantes envahissantes, et récoltées chaque année en collectant plusieurs grands sacs remplis de bulbes à chaque fois. Les bulbes étaient cuits à la vapeur tous ensemble dans des fosses massives bordées d’algues et de branches, parfois pendant des jours à la fois. La saveur sucrée des bulbes en fait un excellent ajout à de nombreuses confiseries différentes, y compris la crème glacée indienne à base de baies de savon. La cuisson des bulbes convertit la simple inuline de sucre en fructose, ce qui rend les bulbes sucrés.

Ressources

Valeurs nutritives des Aliments indigènes des Indiens des Sources chaudes – Camas bleushttp://food.oregonstate.edu/native/camas.htmlKuhnlein, Harrie. Aliments Végétaux traditionnels des Peuples autochtones canadiens : Nutrition, Botanique et utilisation. 1ère éd. Taylor &Francis, 1991.Turner, Nancy J. Plantes alimentaires des Premiers peuples côtiers. Presses de l’Université de la Colombie-Britannique, 2007.

Davidson, Alan. L’Oxford Companion to Food 2e Éd. 2e éd. Oxford University Press, États-Unis, 2006.

Gibbons, Euell. Traquer les Asperges sauvages. Guide de terrain ed. Il s’agit d’un ouvrage de science-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.